Bien être

Mon astuce infaillible pour appliquer vos bonnes résolutions

Partages 4

La période des fêtes approche à grands pas. Noël, le Nouvel An, avec tous les cadeaux et toutes les gourmandises que cela implique. Néanmoins, toutes ces festivités passées, arrive un moment fatidique de votre année à venir. Je parle bien évidemment des bonnes résolutions.

 

Fervent défenseur ou militant opposé aux bonnes résolutions, vous ne pouvez pas y échapper. Généralement énoncées devant toute la famille le 1er janvier, durant le déjeuner familial où Oncle Roger est encore à 2,5 grammes, c’est un pilier traditionnel de cette période de l’année.

 

Entraîné par l’euphorie ambiante, vous vous prenez au jeu et énoncez ouvertement vos bonnes résolutions devant votre chère famille, sans même penser aux conséquences que cela peut impliquer. Dès lors, que ce soit d’un point de vue de votre activité physique, votre diététique ou de votre bien-être, nous allons voir comment tenir vos bonnes résolutions. Ready ?

 

Les bonnes résolutions, qu’est-ce que c’est ?

 

pourquoi il est important d'établir uns liste de bonnes résolutions pour l'année à venir

 

Définir une bonne résolution sera sans doute plus aisé que de définir les lipides, mais il est tout de même important de se pencher sérieusement sur la question. En effet, les bonnes résolutions, tout le monde en parle. Mais qui s’est déjà posé la question : que sont réellement les bonnes résolutions ?

 

Rien de très complexe. Ce sont simplement des actions, des objectifs, des accomplissements censés être atteints au cours de la présente année. Conscients de nos faiblesses comportementales lors de l’année passée, nous, êtres humains, nous engageons avec nous-mêmes et devant les autres à être une personne meilleure à l’aube de cette nouvelle année.

 

Les bonnes résolutions peuvent s’appliquer à nombre de domaines : santé, vie professionnelle, études, relation à autrui, développement personnel … mais ce sont généralement les mêmes résolutions qui reviennent encore et encore. Comme si la cassette n’avait pas été changée depuis des lustres !

 

« Cette année, j’arrête de fumer », « en 2018, je perds mes 5 kilos en trop », « je m’engage à aller à la salle de sports trois fois par semaine » … Vous connaissez le refrain. Mais il est une expérience bien plus intéressante : demander en fin d’année à ces mêmes personnes où en est leur progression dans ces résolutions.

 

Généralement, les personnes se crispent lorsque ce sujet est abordé, voire elles évitent le sujet. Ces réactions tout à fait naturelles cachent une réalité bien triste : on n’arrive pas à tenir ses bonnes résolutions.

 

Si je devais résumer ce que sont les bonnes résolutions, je dirai que ce sont des engagements nobles que nous prenons avec la volonté d’accomplissement, mais dont nous savons intérieurement qu’ils ne seront pas réalisés. Après tout, c’est votre cousin Félix qui a raison : « Moi je prends pas de bonnes résolutions, parce que personne ne les tient jamais ».

 

Et il n’a pas tort votre cousin Félix …

 

Pourquoi vous ne tenez pas vos bonnes résolutions

 

pourquoi il ne faut pas se faire une montagne de vos bonnes résolutions

 

Il y a un grand nombre de facteurs faisant que vous ne tenez pas vos engagements, et il n’y a aucune honte. Nous sommes tous des êtres humains, nous avons donc des défauts, des vices, qui nous éloignent du chemin de la perfection.

 

Et quand je dis vous, je parle aussi de moi, bien entendu. Ce n’est pas parce que c’est moi qui écris cet article que je suis un super héros. Bien au contraire ! Pour nous aider à établir les erreurs fréquentes au moment de prendre ses résolutions, nous allons partir de ma liste de résolutions pour l’année 2017 :

 

LISTE DES RÉSOLUTIONS 2017

 

  • Jouer du ukulele : je sais en jouer, mais je ne suis pas devenu virtuose car je n’ai pas pratiqué régulièrement. Je n’ai donc pas atteint l’objectif escompté. Considérons donc cette résolution comme non tenue.

 

  • Passer 120 kilos au soulevé de terre : c’est sans doute la résolution pour laquelle je me suis motivé le plus. En à peine un mois, j’ai atteint cet objectif. En somme, objectif trop facile, mais certes atteint. Donc validé !

 

  • Passer 150 kilos au squat : l’objectif le plus rapidement abandonné. J’ai compris que mon genou n’aimait pas que je charge lourd au squat, donc j’ai volontairement arrêté. Cette résolution est donc non tenue.

 

  • Dormir 6 heures par nuit : ça va ça vient. Il y a des cycles où j’y arrive, puis vient un élément perturbateur, et tout s’effondre. Je n’ai donc pas tenu cet objectif sur 365 jours, donc la résolution n’est pas tenue.

 

  • Reprendre la lecture : ici aussi, ça s’en va aussi vite que ça revient. Cet objectif est bien trop vague, donc je n’avais pas assez de repères. Bien qu’en cette fin d’année, je m’y remette sérieusement, je ne peux considérer cette résolution comme tenue.

 

BILAN DES RÉSOLUTIONS 2017 :

 

1 RÉSOLUTION TENUE SUR 5 

 

Soit 20%. J’ai réalisé 20% de ce que je m’étais fixé pour l’année 2017. Certes il n’est pas trop tard car à l’heure où j’écris, l’année n’est pas encore finie. Mais je n’ai pas été régulier. Ce n’est donc pas un score satisfaisant du tout. Et si j’ai fait des erreurs, vous êtes certainement amené à faire les mêmes que moi. Décryptons donc tout cela.

 

ERREUR I : PRENDRE DES RÉSOLUTIONS TROP SIMPLES

 

Dans mon cas, il s’agit du « 120 kilos au soulevé de terre ». En effet, j’en étais déjà proche par le passé. Le chemin vers cet objectif n’a donc pas été très long, et l’accomplissement de ce dernier ne m’a pas apporté une satisfaction immense.

 

Dès lors, fixez-vous des objectifs qui vous challengent ! Sortez de votre zone de confort et battez-vous pour des résolutions dont vous n’êtes même pas sûr de pouvoir les accomplir. Pour citer le grand speaker Les Brown :

 

SHOOT FOR THE MOON, EVEN IF YOU MISS

YOU WILL LAND AMONG THE STARS

 

Il n’y a aucun intérêt à prendre des résolutions si vous savez déjà que vous allez les accomplir. Lorsque vous pensez à cette résolution, vous devez frissonner. Ce frisson traduit votre motivation et votre potentielle peur. Le « je vais y arriver » doit se transformer en « vais-je y arriver ? ». Et c’est exactement ce qui vous pousse à vous donner au maximum.

 

Concevez votre résolution comme une grande dame à qui vous devez le respect. Cette dame en impose, elle dégage un certain charisme. Vous devez donc tout faire pour atteindre le même niveau qu’elle, et être à même de la regarder droit dans les yeux, fièrement.

 

ERREUR II : PRENDRE DES RÉSOLUTIONS TROP VAGUES

 

Dans ce cas précis, je me réfère à ma résolution de « reprendre la lecture ». Qu’est-ce que ça veut dire « reprendre la lecture » ? Il n’y a rien de plus subjectif et de moins précis que cette résolution. Certes, j’ai lu des livres cette année, mais ai-je vraiment repris la lecture ? Qui peut me le dire : vous, un ami, moi ?

 

Retenez donc ceci : imposez-vous des résolutions claires et précises. L’ambiguïté ne doit pas avoir sa place. Si vous en avez besoin, notez de manière détaillée en quoi consiste votre résolution. Dans mon cas, j’aurais réussi si j’avais écrit « lire 2 livres par semaine » par exemple.

 

Vous devez donc être sûr de ce que vous voulez, et devez savoir précisément quel sera le plan d’action. De même, pour ma résolution « jouer du ukulele », ce n’est pas assez précis. Cela veut tout dire et rien dire. Quels yeux vont me juger : les miens, ceux d’une foule, de mes amis ?

 

Lorsque vous devez rédiger un devoir, peu importe la matière, vous devez préalablement établir un plan. N’est-ce pas ? Eh bien faites de même avec votre résolution. Établissez un plan détaillé, étape par étape. Vous devez à chaque instant savoir dans quelle étape vous vous trouvez, et ce que vous devez faire par la suite.

 

VOUS AVEZ BESOIN DE REPÈRES !!!

 

Avant de passer à la troisième erreur, nous interrompons votre programme pour passer une courte page publicitaire

 

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez Meilleur. Mon article préféré de ce blog tenu par Olivier Roland, qui continue de m’apprendre beaucoup, est sans doute celui-ci : Comment devenir un lève tôt. Si vous aimez cet article et souhaitez voter pour moi, il vous suffit simplement de cliquer sur ce lien. Merci au blog d’Olivier pour la création de cet événement ! 

 

Merci de votre attention, revenons-en à nos moutons !

 

ERREUR III : VOULOIR TOUT FAIRE TROP RAPIDEMENT

 

J’en ai parlé des dizaines de fois déjà, et ce pour des domaines variés, mais je ne le répéterai jamais assez. Prenez le temps ! Vous avez 365 jours pour réaliser votre résolution, donc agissez intelligemment. À moins que votre résolution nécessite de la régularité dès le 1er janvier, donnez-vous du temps.

 

Prenons l’exemple de « dormir 6 heures par nuit ». Vous savez pourquoi j’ai échoué ? Car j’ai voulu prendre des changements trop drastiques. Si vous avez l’habitude de vous lever tous les jours à 7 h, le changement sera rude si vous faites sonner votre réveil à 4 h le lendemain matin.

 

Allez-y donc étape par étape, pas à pas. Comme dans tout domaine, on ne devient pas bon du jour au lendemain. Prenez d’abord le temps de la réflexion, puis le temps de l’élaboration. Ce temps que vous prenez initialement, vous ne le perdez pas.

 

En effet, agissant ainsi, vous n’aurez pas à revenir à zéro à chaque fois que vous échouez. Car, ayant établi un plan d’action intelligent, vous n’avez pas de raison de revenir à zéro. Pour en revenir à mon exemple, j’aurai dû mettre mon réveil d’abord à 6h45, puis 6h30 et caetera, et caetera. 

 

Il ne s’agit pas de réussir sa résolution en 10 jours, et de ne plus la tenir le reste de l’année. Cela n’aurait aucun sens ! Vous avez 4 trimestres devant vous, alors utilisez-les intelligemment. Subdivisez vos étapes s’il le faut, et agissez en personne raisonnée.

 

PRENEZ VOTRE TEMPS !!!

 

ERREUR IV : NE PAS AVOIR DE VISION

 

Je parle longuement du concept de vision dans mon livre, mais je pense qu’il s’applique ici aussi. Partant du fait que la résolution est un synonyme de l’objectif, il est nécessaire que vous ayez une vision précise dudit objectif. Il faut que vous soyez capable de vous visualiser une fois l’objectif accompli.

 

Asseyez-vous donc dans un bon fauteuil, fermez les yeux si nécessaire, et prenez le temps. Vous devez vous voir, victorieux de votre objectif. Peu importe le domaine ou l’extravagance de votre résolution, il est très utile de savoir à quoi ressemble votre objectif accompli.

 

Prenons un exemple très concret, si vous voulez perdre 10 kilos au cours de l’année à venir, visualisez-vous. Cela peut paraître très sordide, et j’en ai bien conscience, mais cela fonctionne. Et il faut faire cela de manière détaillée. Analysez précisément à quoi vous ressemblerez lorsque vous aurez perdu ces fameux 10 kilos.

 

Pour revenir à mes exemples, je vais vous expliquer comment j’ai visualisé mon objectif de « passer 120 kilos au soulevé de terre ». Je me suis représenté moi tout d’abord, dans la tenue précise que j’allais mettre. Je me suis ensuite situé géographiquement dans ma salle de sport. Et enfin, j’ai visualisé de manière très précise la barre que j’allais soulever, et les poids exacts que je mettrai de chaque côté. Le reste est entré dans l’histoire !

 

Plus sérieusement, il est donc important que vous ayez un minimum d’expertise sur le domaine précis de votre résolution. Il ne faut pas que vous soyez étranger à cette dernière. Si vous vous dites « je veux gagner le globe de cristal » alors que vous n’avez jamais mis les pieds à la montagne, il vous faudra vous accrocher dur pour y arriver ! Mais ne désespérez pas, tout est possible !

 

ERREUR V : TROP VOUS FOCALISER

 

Votre résolution ne doit pas devenir votre raison de vivre. Certes, elle doit être importante à vos yeux, mais inutile d’être obnubilé par le fait de devenir champion régional de curling. Il n’est pas nécessaire de se faire une montagne de ce que vous devez réaliser.

 

Je vais prendre une image très concrète et qui risque de vous parler. Si vous pratiquez la musculation, vous saurez très bien de quoi je parle. Je parle de la relation avec la barre. En effet, cette dernière peut vous impressionner, vous faire peur, voire vous traumatiser.

 

De manière très personnelle, c’est lorsque je fais de l’arraché (mouvement d’haltérophilie) que j’ai la relation la plus particulière avec la barre. Si j’ai peur de la barre, elle ne passera pas. Si je suis trop excité, elle ne passera pas. Il est donc nécessaire que je calme mes ardeurs, et que je transforme chaque sensation en une sorte de contrôle général. Et c’est précisément là que la barre passe.

 

Il doit en être de même pour chacune de vos résolutions. Ne vous faites pas trop de tracas à l’idée de réaliser cette résolution. Si vous en avez peur, transformez cette peur en excitation, et cette excitation en motivation. Une résolution est censée vous élever, pas vous peser sur le dos comme un fardeau. Si vous avez l’impression que votre résolution plane au-dessus de vous comme une épée de Damoclès, c’est qu’il y a un souci avec votre façon d’envisager les choses.

 

RESTEZ SEREIN AVANT TOUT

 

Vous l’aurez aisément remarqué, j’ai établi 5 erreurs à éviter si vous voulez réussir à tenir vos bonnes résolutions. Une erreur pour chaque résolution que je m’étais imposée. Et vous pouvez appliquer ces conseils pour n’importe quelle résolution.

 

Au-delà de votre diète, de votre entraînement ou de votre mindset, appliquez ces petites astuces dès qu’un obstacle se présente à vous, que ce soit dans le cadre de la réalisation de votre objectif, ou non. Mais si j’ai bien une astuce ultime, un conseil en or pour conclure cet article, je vous recommanderai de tourner votre langue 7 fois dans votre bouche avant de prononcer vos résolutions.

 

Comme pour toute chose, prenez le temps de réfléchir avant d’agir. Mais ne réfléchissez pas trop, sinon vous en oublierez de passer à l’action, ce qui est l’essentiel.

 

CONCLUSION

 

Que vous aimiez prendre de bonnes résolutions ou non, j’espère que cet article vous aura convaincu de la nécessité de ces dernières. Faites fi de ce que cousin Félix dira, et prenez vos bonnes résolutions, car elles sont en quelque sorte une matérialisation de votre développement personnel.

 

De plus, cet article m’engage moi-même, à titre personnel. De qui aurais-je l’air si je ne mettais pas en action tout ce que je viens de vous énoncer ? Il en va de ma parole d’honneur ! Mon plus beau cadeau serait donc que cet article soit utile au plus grand nombre, comme à moi-même.

 

Félicitations à vous qui êtes arrivé au terme de cet article ! Votre motivation vous permettra de tenir vos bonnes résolutions, j’en suis convaincu !

 

 

Vous êtes libre de commenter cet article pour communiquer avec moi, je me ferai un plaisir de vous répondre 😉

De plus, partager cet article autour de vous, notamment grâce au bouton en haut de page, aiderait plus de personnes à profiter des conseils de ce blog !

 

En attendant d’autres articles croustillants, mangez bien, dormez bien, entraînez-vous bien !

1

2 thoughts on “Mon astuce infaillible pour appliquer vos bonnes résolutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *