Bien être

Pourquoi il est important de faire la sieste

Partages 12

S’il y a bien une chose qui est trop négligée dans notre société, c’est la sieste. En effet, beaucoup de clichés et d’idées préconçues ternissent limage de cette pratique. Honnêtement, qui de nous fait la sieste de nos jours ? Votre petit frère qui est en moyenne section, à la rigueur.

 

Toutefois, bien que peu la pratiquent, beaucoup en ressentent le besoin. Car bien que l’on ait du mal à l’avouer, nous aimerions tous piquer un petit somme avant de se remettre au boulot par exemple. Mais que dirait votre boss s’il vous voyait en train de dormir devant votre écran d’ordinateur ?

 

De plus, vous n’avez pas envie de passer pour le papy du groupe, qui a besoin de faire sa sieste. Je vous rassure, il n’y a rien de papy à faire la sieste. Le cas contraire, je serai le plus jeune papy de France. Ensemble, voyons comment fonctionne une sieste de qualité, ses bienfaits, et ses méthodes. Ready ?

 

 

Qu’est-ce que la sieste ?

 

Cela paraît d’emblée évident, mais ce n’est pas si simple que nous l’imaginons. Mettez-vous à ma place : comment définiriez-vous la sieste ? Pas si évident, hein ! Tâchons tout de même de vous fournir une définition correcte de la sieste, en bonne et due forme.

 

La sieste est un moment de la journée où vous vous reposez. Généralement, l’endormissement est l’aboutissement de la sieste, mais pas nécessairement. Certains pratiquent la sieste simplement en fermant les yeux. L’action principale de la sieste est de ne rien faire.

 

Au cœur de journées aux rythmes infernaux, il peut être bénéfique pour l’organisme de se reposer quelques minutes. Décompresser, recharger les batteries, remettre les idées en place … il y a beaucoup de fins à la sieste. Il faut néanmoins être vigilant car la sieste est une pratique. Elle nécessite donc une méthode.

 

A moins que vous ayez des horaires décalés, vous pratiquez généralement la sieste dans l’après midi. D’un point de vue logique, une sieste après le déjeuner est la plus bénéfique, afin de tenir jusqu’à la fin de votre journée de travail. Il n’y a néanmoins pas de « code de la sieste » indiquant de quelle heure à quelle heure il faut roupiller.

 

En plus du moment auquel vous décidez de faire votre sieste, d’autres facteurs varient. Notamment la durée. Vous vous doutez bien qu’au travail, vous ne pouvez vous permettre de faire la sieste comme oncle Roger après le déjeuner dominical. Vous m’avez compris. Il existe donc des siestes de plus ou moins longues durées.

 

Au dessus de tout cela, s’ajoute un facteur commun à tous : l’environnement. Il est en effet nécessaire d’avoir un environnement propice au calme et au repos. Il sera difficile d’avoir une sieste de qualité dans le métro à l’heure de pointe, si vous voyez ce que je veux dire. Un environnement silencieux et peu lumineux est donc requis.

 

D’un point de vue historique, à quand remonte cette pratique ? Je vous avoue que je n’ai pas fait de recherches poussées, mais la sieste est une pratique plurimillénaire. Certains textes remontant à la Grèce antique font mention d’une période de calme, généralement dans l’après midi, pour se remettre d’appoint.

 

La sieste est donc une pratique universelle. Elle a parcouru le temps et traverse les contrées. C’est en quelque sorte une pratique qui nous relie tous, nous, les êtres humains. Plus sérieusement, la sieste est un besoin commun à la majeure partie des êtres humains. Ce n’est donc pas surprenant que la majeure partie des cultures partage la pratique de la sieste.

 

Je pense que nous avons défini de manière correcte ce qu’est la sieste. Nous pouvons donc attaquer les choses sérieuses !

 

A qui s’adresse la sieste ?

 

l'importance de faire la sieste pour avoir plus d'énergie tout au long de la journée et être plus productif

 

Est-ce seulement votre tante Jacqueline qui a besoin de faire la sieste pour digérer son cassoulet ? La sieste est-elle réservée aux enfants de la maternelle ? Toutes ces questions très communes qui ont du sens. Puisque dans l’opinion commune, ce sont les plus jeunes et les plus âgés qui font la sieste.

 

Moi, je suis dans la trentaine. J’ai la force de l’âge, donc je n’ai pas besoin de sieste ! 

 

Alors oui et non.

 

Commençons par étudier le cas des tout petits. Si nos bouts de chou ont tant besoin de se reposer, c’est parce qu’ils sont en pleine croissance. En effet, la croissance est le processus qui demande le plus d’énergie à notre organisme. Vous ne consommerez jamais autant d’énergie « sans rien faire » de toute votre vie, que lorsque vous grandissez.

 

Réfléchissez-y deux minutes. Lorsque vous grandissez, tous les systèmes de votre organisme sont en évolution. Système nerveux, musculaire, tendineux … tout y passe ! Et cela nécessite une énergie folle. Donc en plus d’une alimentation riche et équilibrée, les bambins ont besoin de beaucoup dormir.

 

D’où la sieste après le déjeuner à l’école. C’était le bon vieux temps ! Je ne sais pas si beaucoup d’entre vous se souvient de cette époque, mais vous débordez d’énergie lorsque vous êtes petit. C’est notamment grâce à cette fameuse sieste. Si vous voulez que votre môme vous fiche la paix, coupez lui la sieste et vous serez tranquille.

Note : c’est bien évidemment de l’ironie, ne faites surtout pas ça ! 

 

Penchons-nous maintenant sur le cas de nos aînés. Pourquoi mémé a-t-elle besoin de faire la sieste après le déjeuner ? C’est tout simplement l’effet inverse des enfants. A partir du moment où nos systèmes ont atteint leur taille maximale, ils commencent à se dégrader.

 

Donc plus on avance dans le temps, moins ces systèmes sont performants. Un repos est donc de plus en plus nécessaire. De plus, nos aïeuls ont un sommeil beaucoup plus léger que celui des jeunes. Ils se couchent tôt et se lèvent tôt.

 

Par exemple, prenez un septuagénaire qui se lève naturellement à 5h du matin (ce n’est pas une exagération) et un jeune de 20 ans qui se lève à 11h pour aller à la Fac. Lorsque vont sonner les coups de 13h, notre septuagénaire aura déjà passé 8 heures debout, tandis que notre gugus seulement 2. Une sieste s’impose pour mémé !

 

Et vous, qui avez trente ans, ou même quinze ou vingt, avez-vous besoin de faire la sieste ? Je serai tenté de dire OUI ! En effet, ce n’est pas parce que vous êtes jeune que vous n’avez pas besoin de vous reposer, d’autant plus que la qualité de notre sommeil s’est grandement détériorée (cf l’article croustillant sur le sommeil).

 

Lorsque nous sommes jeune, il y aurait une certaine forme de honte à admettre notre besoin de nous reposer. Alors que ce besoin est réellement présent. Si vous avez quinze ans, il y a de fortes chances que votre corps soit en mutation. Et cela nécessite une quantité phénoménale d’énergie ! Pourquoi pensez-vous que les ados mangent tant ?!

 

Il est donc nécessaire de faire fis de la pression sociale, la « peer pressure » comme la définissent nos confrères anglophones. Vous remarquerez peut être que si vous dites à votre groupe d’amis que vous avez besoin de faire la sieste, d’autres vont probablement vous rejoindre. Vous ne serez pas l’idiot de service, je vous l’assure.

 

De plus, la vie de collégien/lycéen peut être éprouvante. Des semaines de cours dépassant les 35 heures, les devoirs, le travail personnel, les amis, les activités … un rythme d’enfer quoi ! Donc si en plus de ça vous veillez sur votre téléphone à parler avec votre dulcinée, vous serez crevé à coup sûr.

 

N’avez-vous jamais remarqué que les cours de début d’après-midi sont souvent les plus difficiles ? Et je ne parle pas seulement pour les élèves. En effet, vous venez juste de déjeuner (plus ou moins sainement). Votre organisme entame donc le processus de digestion, qui nécessite de grandes quantités d’énergie.

 

Résultat des courses : vous vous sentez lourd, vous êtes fatigué, et vous n’arrivez pas à suivre le cours passionnant de Madame Tronchard sur l’évolution des cailloux au Guatemala au XVIe siècle. Donc quand je serai président, j’instaurerai la sieste nationale juste après le déjeuner.

 

Supposons maintenant que vous êtes un trentenaire. Vous travaillez en entreprise, votre salaire est plus que confortable, belle voiture, appart branchouille, en couple … tout va a mieux ! Vous vous sentez donc invincible. Rien ne peut vous résister.

 

La sieste !? Nan merci, j’en ai pas besoin ! Hum (petit rire hautain)

 

Eh bien détrompez-vous. Je suis prêt à parier que vous ressentez le besoin de faire la sieste de manière quotidienne. Et si je suis prêt à parier, c’est parce que j’ai des études sous les yeux hehe ! Plus de la moitié des travailleurs admettent avoir besoin de faire la sieste en début d’après midi.

 

C’est donc pour cela que de nombreuses entreprises se mettent à jour et créent des espaces dédiés à la sieste dans leurs locaux. Et les résultats parlent d’eux mêmes. Les employés se sentent mieux, sont plus productifs et travaillent mieux. Ca vous intéresse de multiplier votre CA par 85 ? Laissez vos employés faire la sieste alors !

 

Je pense que nous avons fait le tour de la majeure partie des profils. Donc à la question : à qui s’adresse la sieste, je serai tenté de répondre : tout le monde. On a tous ce besoin au fond de nous même, encore faut-il l’admettre. Il n’y a aucune honte à avoir, ce n’est pas une faiblesse de faire la sieste en début d’après midi.

 

La sieste dans les règles de l’art

 

la sieste est nécessaire pour se sentir bien tout au long de la journée et produire du meilleur travail

 

C’est bien beau de vouloir faire la sieste, encore faut-il savoir la faire ! Je vous rassure, c’est bien plus facile que ce que j’essaie de vous faire croire. Néanmoins, il y a un piège dans lequel il ne faut pas que vous tombiez. Un piège qui pourtant est si efficace.

 

JE PARLE EVIDEMMENT DE LA DURÉE DE LA SIESTE

 

En effet, c’est là que réside le secret d’une sieste de qualité. D’après vous, quelle sieste est la plus rentable :

 

  • une sieste de 20 minutes
  • une bonne grosse sieste de 3 heures

 

Alors ? C’est la sieste de 20 minutes qui l’emporte. C’est ce genre de sieste que l’on qualifie de micro sieste. Je pense que nous avons là le seul terme scientifique de cet article, c’est pas beau ça ? Plus sérieusement, la micro sieste est celle que la science déclare comme la plus efficace et la plus bénéfique pour l’organisme.

 

Le seul secret de la micro sieste, c’est sa durée. En effet, 15 à 20 minutes pas plus. En dessous, vous risquez de ne pas réussir à vous endormir. Au dessus, vous risquez de rentrer dans un sommeil trop profond. Je ne vais pas rentrer dans les détails des différentes phases de sommeil, mais vous pouvez vous renseigner à ce sujet, c’est palpitant !

 

Généralement, vous arrivez à vous endormir rapidement. Si ce n’est pas le cas, c’est que vous avez sans doute été trop exposé au bruit ou à la lumière peu avant votre sieste. Coupez les téléphones par exemple, et voyez la différence.

 

Si je devais établir un code de la sieste, il se résumerait à :

 

  • privilégier un endroit sombre et silencieux (ça sonne très lugubre quand même)
  • pas plus de 20 minutes
  • essayer de se couper de toute source de dérangement avant d’entamer votre sieste

 

Voilà ! C’est pas plus compliqué que ça ! Maintenant, vous avez toutes les clés pour réussir une bonne sieste, et pour être plus efficace et plus productif dans vos activités.

 

L’expérience du coach avec la sieste

 

Lorsque j’étais en terminale, je rêvais de faire la sieste avant de reprendre les cours l’après midi. Malheureusement, je n’avais pas le temps. Comme je déteste cette expression, je me suis dit que SI, j’avais le temps. En effet, j’ai trouvé le temps. Je profitais donc du premier cours de l’après midi pour récupérer !

 

LE COACH FAIT-IL LA SIESTE TOUS LES JOURS ?

 

Non. Je ne la fais que quand j’en ressens réellement le besoin. Je ne me force pas à faire la sieste si je ne suis pas fatigué. Quand je suis réellement crevé après le déjeuner, je me mets en condition et je fais une micro sieste. La première micro sieste que j’ai fait fut un choc pour moi. Je ne pensais pas pouvoir m’endormir, j’ai eu tort. Et j’ai même rêvé !

 

LE COACH RÉUSSIT-IL CHACUNE DE SES SIESTES ?

 

Malheureusement non. Il m’arrive bien souvent de ne pas réussir à m’endormir, et cela m’énerve ! Résultat des courses, aucun bénéfice ! Il m’est même arrivé d’oublier de mettre mon alarme pour me réveiller, et de dormir 1h20 au lieu de 20 minutes. Encore une fois, pas bénèf du tout.

 

MUSIQUE OU PAS MUSIQUE ?

 

Personnellement, je préfère mettre de la musique. Bien évidemment, ne passez pas Back in Black à fond, cela ne serait pas très profitable. Le coach a sa petite playlist qu’il utilise. Comme le coach est gentil, il vous la transmet : cliquez ici.

 

CONCLUSION

 

Tout le monde a besoin de faire la sieste. Il faut juste que vous puissiez l’avouer. C’est simplement un tout petit déclic, mais qui peut avoir de grandes conséquences.

 

Il n’existe pas une seule manière de faire la sieste. Si vous n’êtes pas à l’aise avec les méthodes que je donne, à vous de chercher ce qui vous convient le mieux. N’oubliez pas : la clé, c’est l’introspection !

 

 

Bravo à vous qui avez lu cet article en entier. Vous avez ainsi prouvé votre sérieux et votre détermination ! Je suis convaincu que cela paiera et que vous vous ferez une opinion raisonnable sur la sieste.

 

 

 

Vous êtes libre de commenter cet article pour communiquer avec moi, je me ferai un plaisir de vous répondre 😉

De plus, partager cet article autour de vous, notamment grâce au bouton en haut de page, aiderait plus de personnes à profiter des conseils de ce blog !

 

En attendant d’autres articles croustillants, mangez bien, dormez bien, entraînez-vous bien !

0

4 thoughts on “Pourquoi il est important de faire la sieste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *