Bien être

Pourquoi vous ne dormez pas bien

Partages 10
5

Qui n’a jamais entendu : « va au lit plus tôt », « c’est l’heure de dormir maintenant », « éteins ta lumière » ? Tout le monde a un jour ou l’autre entendu ces phrases. Petit ou grand, quelqu’un vous répétera les mêmes conseils ennuyeux qui vous enquiquinent. Pas de chance. Car aujourd’hui, c’est moi cette personne ennuyeuse !

 

Vous l’aurez compris dans cet article nous parlerons de l’importance capitale du sommeil. Trop souvent négligé pour différentes raisons, il est pourtant nécessaire pour une meilleure santé, une meilleure forme et de meilleurs résultats. Que ce soit d’un point de vue des performances sportives, ou dans n’importe quel autre domaine.

 

Il y a de fortes chances que vous ne dormiez pas aussi bien que vous le souhaiteriez, et ce peut être dû à une ignorance sur le fonctionnement même du sommeil. Je vous propose donc de traiter ensemble les différentes questions que vous devez avoir à ce sujet. Ready ?

 

l'importance du sommeil pour avoir une vie meilleure et comment bien le gérer

 

Qu’est-ce que le sommeil ?

 

La plupart des gens pense que le sommeil c’est « ne rien faire ». Alors oui et non. Si vous pensez le fait de dormir comme simplement rester allongé dans son lit, les yeux fermés, à rien faire, sans même avoir conscience d’être en train de dormir. Alors oui.

 

Or, si vous concevez le sommeil comme la période durant laquelle votre corps se répare de votre journée passée, et vous prépare pour votre journée à venir. Alors non.

 

En effet, dormir représente la moitié des activités absolues de l’être humain. J’ai bien dit dans l’absolu. D’un point de vue quantitatif cela n’est pas vrai pour tout le monde. Rares sont ceux qui passent 12 heures à dormir, et 12 heures debout. Mais du point de vue d’un système binaire, soit vous dormez, soit vous ne dormez pas. Il n’y a pas d’entre deux.

 

Encore une fois, et je ne le répéterai jamais assez, la vision que vous avez du sommeil dépend étroitement de la relation que vous entretenez avec. Si vous considérez le sommeil comme une plaie, il y a de fortes chances que vous retardiez votre horaire de coucher. Et ce, consciemment ou non. Or, il va de soi que se coucher de plus en plus tard n’est pas le meilleur cadeau que vous puissiez offrir à votre corps.

 

Toutefois, si vous savez que le sommeil est important pour vous, vous allez adopter de bonnes habitudes. Habitudes que vous appliquerez tous les jours afin d’avoir un sommeil de qualité. C’est très rare et c’est déjà un grand avancement dans le domaine du sommeil que d’avoir des habitudes !

 

Bien que cela semble logique, peu de monde le sait. Le sommeil fonctionne par habitude. Cela fait sens que se coucher lorsque l’on est RÉELLEMENT  fatigué est plus efficace que d’essayer de dormir quand nous sommes super excité. Il est donc nécessaire de trouver une heure à laquelle nous commençons à fatiguer naturellement tous les soirs.

 

Mais je ne comprends pas comment le sommeil peut fonctionner

 

Laissez-moi maintenant vous expliquer, d’un point de vue biologique, comment ça se passe dans votre cervelle. Le sommeil repose sur un facteur essentiel qu’est le cycle circadien. Ce cycle circadien est lié à une hormone : la mélatonine. Il n’y aura plus aucun mot scientifique dans cet article, je vous le promets.

 

Voyons maintenant comment se coordonnent cycle circadien et mélatonine. Comme son nom l’indique, le cycle circadien fonctionne de manière cyclique (merci, merci). C’est à dire que jour après jour, il souhaite répéter son cours de la même manière. Votre cycle aimerait donc que vous vous leviez tous les jours à la même heure, et que vous vous couchiez tous les soirs à la même heure.

 

C’est ce que vous pourriez appeler votre horloge biologique

 

La mélatonine est une hormone qui est sécrétée naturellement dans votre corps. Logiquement, cette hormone fluctue. C’est à dire que son taux dans le sang est plus ou moins élevé en fonction des périodes. Vous pouvez avoir un pic de mélatonine à un certain moment, comme d’autres ou votre taux sera très faible.

 

Voyons comment fonctionne la sécrétion de mélatonine. Il n’y a rien de plus simple ! La mélatonine est tout simplement liée au taux de lumière auquel vous êtes exposé, et à l’heure de la journée. Plus la lumière est élevée, plus votre taux de mélatonine sera faible, et inversement.

 

Fort taux de lumière = faible taux de lumière 

 

Faible taux de lumière = fort taux de mélatonine

 

C’est tellement simple que même un enfant pourrait le comprendre. Donc vous n’avez aucune excuse pour ne pas l’appliquer. En somme, la manière dont vous vous endormez dépend du taux de lumière auquel vous êtes exposé continuellement.

 

Le taux de mélatonine peut tout expliquer dans votre journée. Le matin, vous n’arrivez pas à sortir de votre lit, c’est normal, c’est parce que votre niveau de mélatonine est encore faible. Vous n’arrivez pas à vous endormir le soir, c’est que vous vous êtes trop exposé à la lumière à une heure tardive.

 

Si vous réfléchissez bien, votre taux de mélatonine est réglé avec le cycle de la nature. Matin et soir, il y a peu de lumière, vous êtes fatigué. Dans la journée, vous débordez d’énergie, car il y a beaucoup de lumière. LE SOMMEIL C’EST NATUREL !!!

 

C’est pour cela que nos aïeux tendent à avoir une vision simple mais plus efficace que nous. Car ils savent que tout est question de cycle. Dans notre société, nous sommes surexposé à la lumière. Le processus aboutissant à l’endormissement doit se préparer plusieurs heures avant l’heure du coucher. Au minimum une heure avant.

 

Pourquoi pensez-vous que vos grand-parents aient un « meilleur sommeil » que vous ? Tout simplement car ils ont cette vision ancrée en eux. Cette vision naturelle qui pousse l’homme à se régler avec le rythme de la nature. Le soleil se lève, je me lève. Le soleil se couche, je me couche.

 

C’est un jeu d’enfant ! Je n’y étais pas pour vous le dire, mais je peux vous l’assurer, cro-magnon avait un bien meilleur sommeil que nous. Réfléchissez deux minutes, sur le long temps, depuis quand sommes-nous exposé continuellement à la lumière artificielle ? Depuis quand même l’homme existe-t-il ?

 

A l’échelle de l’humanité, l’homme est arrivé il y a une seconde, et notre mode de vie actuel vient tout juste de naître. Nous ne sommes pas encore habitué à ce rythme. Car ce n’est tout simplement pas dans nos gênes. Il est tout sauf naturel de passer les dernières heures de sa journée à scroller indéfiniment sur son ordinateur ou son téléphone.

 

Encore une fois, tout est question d’habitude. Et ces habitudes qui demandent des efforts et de l’énergie pour être mises en place, peuvent être balayées facilement.

 

Maintenant que vous connaissez un peu mieux la théorie, nous allons aborder la pratique pure et dure.

 

pourquoi vous devez contrôler votre sommeil pour atteindre le succès

 

Qu’est-ce que bien dormir ?

 

Posez-vous la question. Ai-je un sommeil de qualité ? Allez-y ! Prenez le temps et réfléchissez. Je vous attends … Je suis prêt à parier que bon nombre d’entre vous réalise qu’ils dorment mal. Une grande partie de la population estime que son sommeil n’est pas RÉPARATEUR.

 

Des études sur le sommeil, il en existe de milliers. Et je ne veux pas vous affoler, donc je ne vous donnerai pas les chiffres ahurissants que ces études révèlent. Combien de personnes estiment mal dormir, ne pas être en forme tout au long de la journée, avoir des coups de barre, avoir du mal à se réveiller … Les chiffres sont bien plus élevés que ce que vous pouvez imaginer.

 

D’un autre côté, cela peut vous rassurer, puisque vous êtes loin d’être seul dans votre cas ! Moi même, il y a de cela des années, j’étais relativement fatigué en classe. Pourquoi ? Car je passais mes soirées à jouer à un jeu de voitures sur mon PC.

 

Mais aujourd’hui, ce problème est révolu. Je peux donc affirmer que j’ai un sommeil de qualité. Bien que mon entourage pense l’inverse. Comment se faisse ? Tout simplement car je me lève à 4h du matin.

 

Quoi !? 4h du mat !!! Mais il est dingue !!! 

Alors oui et non

 

Premièrement, l’auteur de ce blog ne vous permet pas de le traiter de dingue. Et deuxièmement, c’est un choix. Plus qu’un choix, c’est une expérimentation. En effet, pour trouver le rythme de sommeil qui vous convient le mieux, il faut tester ! Tester différentes heures de coucher, de lever … Bref, expérimentez !

 

C’est très excitant de faire des expériences sur sa propre personne. Vous êtes en quelque sorte votre propre cobaye. Il n’y a rien de dangereux si vos expériences échouent. Si cela ne fonctionne pas, tant pis. Mais quand vos expériences seront concluantes, cela sera extrêmement gratifiant !

 

Ce que je vous recommande donc, c’est de tester. Passez du temps, soyez sérieux. Et surtout, ECOUTEZ-VOUS ! Ecoutez  les signaux que votre corps vous envoie. Si vous ressentez le besoin de faire une (micro) sieste, faites le. Si un soir vous êtes littéralement crevé, couchez-vous plus tôt. La clé d’un sommeil de qualité ne réside que dans la pure logique. Logique que nous avons tendance à perdre dans la société actuelle.

 

Qu’est-ce qu’un bon sommeil pour vous ? Un sommeil d’une traite, ou un sommeil entrecoupé de réveils intempestifs ? La question ne se pose même pas. Or, combien d’entre vous se réveillent la nuit ? Et combien n’arrivent pas à se rendormir ? Combien font des nuits blanches ? Les chiffres sont stupéfiants.

 

Voyez, je ne suis pas dans la même case que vous. J’ai un cycle de sommeil sans doute différent du vôtre. Différent même de la majorité de la population. Mais si on me mettait dans un groupe de cent personnes, et qu’on demandait à ceux qui dorment mal de lever la main, je resterai sans bouger.

 

En outre, j’ai déjà fait un travail sur moi même que vous n’avez pas encore fait. Travail que vous devez faire. Il en va de votre santé et de vos résultats. Et je pèse mes mots.

 

Comme je suis gentil, je vais vous transmettre le savoir que j’ai récolté de mes expériences. C’est parti !

 

« You sleep, 6 hours, and have 18 hours left »

                                                               – Arnold Schwarzenneger

 

Ce qu’il faut améliorer pour bien dormir

 

Lecteur sérieux que vous êtes, vous savez maintenant que le sommeil repose sur les habitudes et sur l’exposition à la LUMIÈRE. Au fond de vous, vous savez déjà de quoi je vais parler. Vous souriez puisque vous savez que vous êtes concerné. Et vous priez maintenant pour que mon conseil ne soit pas celui auquel vous pensez.

 

Désolé … Mais je dois quand même vous le dire. POSEZ VOTRE TÉLÉPHONE AVANT DE DORMIR. C’en est ridicule tant c’est simple. Tellement logique, mais pourtant si peu appliqué. Pour dormir, vous avez besoin de calme, de quiétude. Or, c’est tout l’inverse sur votre téléphone. Ce n’est qu’un fourmillement d’informations.

 

D’un point de vue purement scientifique, les écrans (particulièrement ceux des téléphones et tablettes) émettent de la lumière bleue. Et cette fameuse lumière bleue est le pire ennemi de la mélatonine. Vous aurez beau être dans une salle noire, si vous avez votre téléphone devant votre nez, votre taux de mélatonine va immédiatement chuter.

 

Bye bye mon cher sommeil ! 

 

Vous n’avez aucune excuse maintenant que vous connaissez le pourquoi du comment. A vous de choisir, écoutez la science, ou écoutez la logique. MAIS FAITES LES BONS CHOIX !

 

Donc s’il y a bien une chose importante à retenir, c’est de baisser la luminosité au fur et à mesure que le soir approche. Il existe de très bonnes applications et de très bons logiciels pour cela. F.lux sur ordinateur vous permet de réduire les émissions de lumière bleue en appliquant un filtre à votre écran. Et plein d’applications mobiles existent. Mais dans ce cadre là, je vous fais confiance, faites vos recherches !

 

Un petit conseil au passage, lisez plutôt que de scroller Instagram le soir. Cela vous sera doublement bénéfique.

 

A quelle heure dois-je me coucher ?

 

Là encore, il n’y a pas de réponse universelle. Néanmoins, la logique et la science se rejoignent encore. Le plus tôt vous vous couchez, le mieux ce sera. Pensez-vous que je me couche à 1h du matin si je me lève à 4h ? Bien sûr que non, je serai déjà mort sinon.

 

Si j’arrive à me lever aussi tôt, c’est parce que je suis endormi à 22h. Et je dis bien endormi, non pas couché. C’est le résultat de mes petites expérimentations. Je vous laisse faire le calcul, de 22h à 4h du matin il y a … 6 heures. Bingo ! Je dors 6 heures par nuit. Et oui, je dors moins que beaucoup d’entre vous. Pourtant, je suis beaucoup plus en forme et bien plus productif que vous. Je peux vous l’affirmer sans même vous connaître.

 

Si j’ai donc un conseil à vous donner, c’est qu’il faut se coucher plus tôt. Même d’un point de vue du sport. Des études ont révélé que s’endormir après minuit réduit le taux de testostérone produit par le corps. Or, si vous pratiquez la musculation, vous devez chouchouter votre testo. Donc couchez- vous tôt.

 

De plus, dans le cadre de la pratique d’un sport comme la musculation, le sommeil est plus qu’important. Il vous aide notamment à éviter le surentraînement. Donc si vous voulez progresser rapidement, dormez comme des bébés !

 

« Early to bed and early to rise makes and man healthy, wealthy and wise »

                                                                                 – Benjamin Franklin

Combien de temps dois-je dormir ?

 

Encore une fois, je ne suis pas votre mère, et je ne vais pas vous donner une heure précise à laquelle vous devez vous coucher. Je vous donne des conseils mais je ne suis pas le gourou d’une secte. Bien que je pourrai me faire beaucoup d’argent avec cette méthode.

 

Plus sérieusement, la science recommande environ 8 heures de sommeil minimum.

L’auteur il nous dit ça mais lui il dort que 6 heures par nuit !

Je fais tout simplement une micro sieste de 20 minutes pour être en forme. En début d’après midi, je roupille et je suis refait pour plusieurs heures de productivité. Il faut donc que vous vous écoutiez et que vous expérimentiez. Par exemple,  je n’ai découvert qu’il y a peu de temps que la sieste était nécessaire pour moi.

 

Trouver le bon rythme de sommeil est donc un processus qui demande du temps et de la rigueur. C’est un apprentissage perpétuel. Qui sait ? Dans 6 mois, il se peut que mes habitudes aient évolué. L’essentiel est de faire des tests, pour sortir de la médiocrité de votre sommeil.

 

Dans l’histoire de l’homme, notre époque est de loin celle où nous avons le sommeil de moins bonne qualité. Le sommeil le moins réparateur. Du temps de cro-magnon, nous aurions vite fait de finir dévorer par un mammouth parce que nous n’aurions pas été réactif !

 

 

CONCLUSION

 

Je me répète d’article en article, mais je ne peux pas vous donner de réponse toute prête. Chacun est unique, il existe donc une réponse et une solution pour chacun d’entre nous. Et la manière la plus simple de trouver sa propre réponse est d’expérimenter et de passer du temps.

 

Pour trouver le rythme de sommeil qui nous convient, il faut le vouloir. Néanmoins, j’espère que cet article vous aura donné envie de creuser, de chercher ce qui est si rare et si précieux. Le sommeil de qualité. A vous désormais de passer à l’action. Et n’oubliez pas : la clé, c’est l’introspection.

 

Félicitations à vous qui avez fini terminé de lire cet article ! Votre motivation vous permettra de trouver le rythme de sommeil adapté, je peux vous l’assurer !

 

Vous êtes libre de commenter cet article pour communiquer avec moi, je me ferai un plaisir de vous répondre 😉

De plus, partager cet article autour de vous, notamment grâce au bouton en haut de page, aiderait plus de personnes à profiter des conseils de ce blog !

 

En attendant d’autres articles croustillants, mangez bien, dormez bien, entraînez-vous bien !

5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *